Transcender le handicap avec l’impression 3D

2015
Joel Gibbard Société Open Bionics
Lorsque l’on perd l’usage d’un membre, les solutions technologiques ont beau être révolutionnaires, encore faut-il tenter de les rendre accessibles à tous. C’est le pari relevé par Joel Gibbard, un Anglais de 26 ans à l’origine de la société Open Bionics.  » Il s’agit d’apporter du changement et de démocratiser la technologie « , a-t-il précisé en remportant le prix de la Fondation James Dyson au Royaume-Uni, en 2015.
Sa société, Open Bionics, parvient à imprimer en 3D des mains bioniques en moins de deux jours pour un coût de commercialisation, confection sur mesure incluse, de moins de 2 500 euros. Habituellement, le coût de ce type de dispositif médical oscille plutôt entre 30 000 à 70 000 euros.
Cerise sur le gâteau, la société a noué un partenariat avec Disney qui leur cède gratuitement ses licences.
Les plus jeunes peuvent « craquer  » pour des prothèses inspirées des super-héros et super-héroïnes sous étiquette Marvel (Iron Man), La Reine des Neiges ou encore Star Wars.

http://www.openbionics.com/

starwarsironmanbionics

You may also like